Sin Archaes Index du Forum
Sin Archaes Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le sang des héros

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sin Archaes Index du Forum -> La Bibliothèque -> Histoires diverses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séphorine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Nov 2009 - 12:19    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

Le sang des héros. 

 

 
La nuit été tombée sur Istan et le vent portait le sable qui foutait le visage de Séphorine. Ça aurait pu être une simple nuit durant laquelle elle aurait abandonné ses songes à Lyssa. Mais la déesse de l'illusion l'avait menée à s'abriter derrière les restes d'un mur de bois, qui ne fût autre que sa demeure 23 ans auparavant... 

 
Séphorine était née le 61ème jour de l'année, durant la saison du Zéphyr, sur l'Archipel de Mehtani. Élevée face au monument de Dahlah, elle avait toujours connue la douceur du soleil et la caresse du sable sous ses pieds. Le sel des embruns portaient par Dwayna, donnait un teint particulièrement doré aux habitants de la zone méridional d'Istan. 
Quiris son père était un pécheur reconnu pour son adresse et la générosité dont il faisait preuve auprès des moins fortunés. Mais le regard des plus anciens à son égard, caché un passé probablement plus prestigieux mais étreint de lourd secret. Quand à Sinien, sa mère, nul secret ne voilait son passé. Elle était un moine réputée dans tout Elona. Protectrice de renom, d'aucuns disaient que la douceur de sa voix aurait suffit à guérir tous les maux du monde. 
Autant dire que l'enfance de Séphorine transpirait le bonheur. Elle avait tout pour elle, des parents aimants pouvant lui offrir la plus belle des éducations, et une instruction de qualité... le tout dans un environnement idyllique. Mais le bonheur n'est qu'un éphémère chimère des utopistes... 

 
Alors qu'elle n'avait que 12 ans, l'age où l'on ne veut comprendre le monde pour rester encore enfant, elle fut le témoin du plus grand courage, et de la plus grande perfidie. 
En cette soirée de Scion, alors que la nuit c'était recouverte d'une couverture de nuages occultants la fraiche lueur des étoiles, elle fût réveillée par d'assourdissants chuchotements. Une étrange société c'était assise sur le sol de la pièce principale. A la lumière du feu, elle avait reconnue son père. Il se tenait droit, les bras croisés sur son torse nu, laissant apparaitre une musculature peu commune aux pêcheurs. La tête légèrement inclinée et les yeux fermés, il semblait circonspect. Sinien se tenait derrière lui, avec ce petit sourire qui rendait si doux son visage. Face à eux, se tenait Kahyet. A 59 ans, elle était un général respecté. Mais ce soir, elle avait amené le trouble dans la maison de Quiris. 
    • Qu'avait vous caché à Dzalana? 
    • Je suis un homme d'honneur Kahyet, et par Turai Ossa, vous ne saurez rien! 
Le nécromant accompagnant le général sembla murmurer quelques mots; quand tout à coup...! Une vague d'énergie déferla dans la pièce avec une telle violence, que les invités furent projetés quelques mètres en arrière, au seuil de la porte. Ses parents n'avaient bouger d'un cil, aucun mouvement. 
La bouche en sang, Kahyet se risqua à parler: 
    • Même pas d'incantation,... même pas de baguettes ou de focus... Vous êtes toujours aussi impressionnante, Sinien!!! 
Toujours avec son petit sourire, mais avec une assurance tout autre dans la voix Sinien rétorqua: 
    • Comment osez-vous entrer dans ma demeure et menacer ma famille? Comment avez-vous cru, qu'un petit nécromant ne connaissant même pas les sorts d'élite, aurait-il pu me surprendre? Vous même ne faites pas le poids face à moi. Reprenez votre pantin et quittez ma demeure avant de subir mon courroux! 
    • Astarian aussi a refusé! Vous ne devriez pas nous sous-estimer. Fît Kahyet en quittant la maison Mehtanienne. 
Les pleures de Judianne et Yemaya, les sœurs de Séphorine, se firent entendre du fond de la maison. Ouvrant les yeux pour la première fois depuis l'arrivée de sa fille dans la pièce, Quiris lança d'une voix calme: 
    • Vas t'occuper de tes sœurs Sépho. 
Elle fût surprise qu'il ait eu connaissance de sa présence, mais s'exécuta. 

 

 
Les rayons du soleil passaient au travers des voiles qui servaient de rideaux, pour venir taquiner les paupières de Séphorine. Elle se leva et se dirigea vers la pièce principale où se trouvait Yemaya, elle était assise sur le sol et discutait avec un petit flamand, au grand désarroi de sa sœur. 
    • Elle sera rôdeuse. Lui dit sa mère derrière elle avec un rictus moqueur. 
    • Où est Judianne maman? 
    • Elle joue avec ton père. 
    • Que c'est-il passait hier soir...? Demanda-t-elle timidement. 
    • On en reparlera avec ton père ce soir si tu veux. 

 

 
La nuit venue, le repas terminé et ses sœurs couchées, Séphorine se dirigeât vers son père qui était penché sur son vieux coffre. 
    • Dis-moi... Elle fut interrompue d'un geste de la main. 
Il sortit une couverture qui semblait avoir trop servie, puis l'étala sur le sol. Une à une il sortie des armes. Tout d'abord une épée aux reflets étrange et au manche sculpté, la Lame Glaciale. Puis une autre, à la lame ondulée, l'Épée des Oubliées. S'en suivit un bouclier argenté, ressemblant à une dent de requin géante avec un œil en son centre, le Bouclier de Longcroc. Et enfin un bâton, ressemblant plus à une branche avec toutes ses ramifications. 
    • Que de vieux souvenir. Suggéra Sinien. 
A peine l'avait-elle pris en main que les extrémités des ramifications s'illuminèrent. 
    • Mon plus vieux compagnon, la Branche sacré de Banor. 
    • A mon tour de te les présenter. Dis Quiris. 
    • Voici la Lame Glaciale, l'Épée des Oubliés, et mon précieux Bouclier de Longcroc. 
    • Si je comprends ce sont tes armes et celle de maman...! Mais pourquoi en as-tu plus que maman? 
    • Papa est moins doué. Répondit sa mère avec un large sourire. 
    • Nooon! Papa est tout simplement plus pressé d'en finir. Rétorqua-t-il derrière son rictus crispé. 
Ne comprenant pas la signification du regard entre ses parents Séphorine interrompit la scène. 
    • Quel rapport avec hier? 

 
Un silence pesant s'installa. Les visages devenus plus grave firent regretter sa question à Séphorine. Puis son père se lança: 
    • Bien avant ta naissance, ta mère et moi avons combattu pour Elona. Nous avons... Il fut interrompu pas sa femme. 
    • Ils sont là!!! Cria-t-elle 

 
A peine eu-t-elle le temps de le dire qu'une tempête de feu se déchaîna sur l'habitation de bois. 
Quelques instants plus tard, tout n'était plus que dévastation. Sous l'effet de la chaleur le sable c'était transformé en verre. Plusieurs corsaires s'approchèrent pour vérifier s'il y avait des survivants. Debout sur les débris craquelant, ils n'entendirent qu'un cri: 
    • Je survivrai! 
Sortant des débris avec une rage sans commune mesure, Quiris mis son bouclier en avant pour dégager ses adversaires les plus proches. Sa femme avait eu le temps de lancer un sort de protection sur toute sa famille, les protégeant ainsi d'un effroyable dessein. D'un coup d'épée tournoyant, il manqua de peu de décapiter son adversaire le plus proche, mais lui arracha son masque, laissant ainsi apparaître sa véritable identité. 
    • Des margonites. S'exclama Sinien 
    • Comment ont-ils pu fuir le tourment si nombreux sans qu'on s'en aperçoivent? s'interrogea Quiris. 
      Mais pas le temps de se poser ses questions, il devait défendre sa famille à tout prix. La flamme guerrière qui avait fait de lui un légendaire maréchal des lanciers enflamma son être tout entier. Avec une habilité que l'âge n'avait pu altérer, il se débarrassa rapidement de ses ennemis les plus proches. Puis une violente douleur à la cuisses l'interrompit, on venait de lui décocher une flèche... 
    • Sans armure ça va être dure,...  
    • Séphorine! Cria-t-il. Emmènes tes sœurs à l'abri. 
Il lança son bouclier au pieds de son ainées. Séphorine le ramassa se rendant compte qu'il était extrêmement léger et le mit dans son dos pour protéger leur fuite. Au même moment sa mère leur lança tous les sorts de protection les plus efficace, ce qui l'épuisa rapidement. Puis elle hurla à Séphorine: 

 
    • Ne fais confiance qu'à Kormir et Dunkoro! 

 
Alors qu'un élémentaliste tenta de les ralentir par un sort de gel, Quiris lui jeta une épée en pleine tête. D'un bond il rejoignit sa victime et repris son arme. Il fut alors pris d'un vive douleur à la tête, un envouteur tentait de l'arrêter. Sinien leva rapidement le sort, mais fut à son tour victime d'un sceau d'ignorance. Mais le lanceur de sort fut vite rattraper pas l'Épée des Oubliés, qui lui trancha la tête à hauteur de la bouche. 
Débarrassé du sceau qui l'entravait et ses enfants à l'abri, Sinien avait enfin l'esprit libre pour se consacrer au combat et épauler son époux. 
    • Ton camarade de classe serait d'un grand renfort. Dit Quiris 
    • Dunkoro n'aime pas trop jouer sur la plage tu sais bien. Lui répondit-elle d'un ton sardonique. 

 
Le combat semblait toucher à sa fin. Le sol était recouvert d'une quinzaine de cadavres. Lorsque du haut de la dune, déchirant le voile de la nuit, apparut des renforts ennemis. 

 
Loin de sa demeure, mais à l'abri des combats, Séphorine tentait de rassurer ses sœurs en larme. Mais la distance n'était pas assez longue pour préserver les oreilles infantiles des cris du combats. Le silence de la nuit portait d'autant plus les cris d'agonie, que l'enfant ne savait pas s'il s'agissait de ses parents. 
Les premières lueurs de l'aube révélèrent une scène apocalyptique. Les cendres fumantes d'une maison détruite. Les cadavres des assaillants rependus sur toutes la plage, que le reflux de la mer descendantes emportait un à un au large. Quiris... inanimé! Sinien... agonisante! Et les pas de Kahyet se rapprochant. 

 
    • Vous faites moins la maline maintenant Sinien! Vous vous sentez moins forte. 
Mais Sinien se mit à rire: 
    • Pourquoi riez-vous, alors que vous mourrez? 
    • Vous m'aurait appris deux choses. La première, pour nous vaincre mon époux et moi, il vous aura fallut une quarantaine margonites. Enfin, votre stupidité est telle, que vous vous délectez d'une victoire qui vous soustrait par la même occasion de ce que vous cherchez tant... Voilà pourquoi je rigole. 
    • Mais je trouverez vos enfants, et je les donnerai en sacrifice au Crépuscule! Il est en route. Abaddon se délectera de leurs yeux. 
       
Sienen retint ses larmes pour ne pas satisfaire la traitresse et s'éteignit dans un soupir d'inquiétude. 

 
Le bouclier de son père dans son dos, tenant ses sœurs par la main, Séphorine retourna vers ce qui était sa demeure avec les certitudes de la maturité. 
    • S'ils étaient encore en vie il seraient revenus nous chercher. 

 
Arrivées sur place, les filles virent tous les villageois s'affairer autour du champ de bataille. 
Un homme étrange habillé de rouge s'approcha d'elles: 
    • Bonjour mon enfant. Je me présente à toi en ce triste jour. Je ne pourrai t'apporter aucun réconfort... 
    • Dwayna s'en est déjà charger, vous pouvez donc partir. Dit-elle sèchement. 
    • Tu entends donc les Dieux! Tu seras Derviche. 
    • Non je serai pêcheur comme mon père. 

 
Judianne lâcha la main la main de sa sœur et courut alors qu'un villageois ramassa l'épée des mains de son défunt père. Elle commença à l'agiter comme pour défendre ses parents. 
    • Et vous en ferez une guerrière de ma sœur? Dit-elle avec amertume 
    • Ton destin ne t'appartient pas jeune fille. Il est l'instrument des Dieux. 
    • Leur musique est hideuse alors, rétorqua-t-elle. 
    • Partez Maître des Soupirs! Vous n'êtes pas le bienvenu à Istan. 

 
Séphorine se retourna et vit un grande et belle femme à la peau sombre, vêtue d'une armure blanche et dorée avec les armoiries des lanciers du soleil. La dame s'agenouilla: 
    • Pardonnez-moi demoiselle, j'arrive trop tard, trop tard pour «épauler de vieux amis. Je me nomme Kormir et vous? 
    • Voici Judianne et Yemaya. Moi je suis Séphorine madame, Séphorine D'Orégane!  

 

 
Séphorine finit par s'échapper de ses songes et reprit ses esprits. Elle se leva et creusa le sable pour y trouver le vieux coffre de son père. Une fois ouvert elle retrouva les objets du passé. Yemaya avait gardé le bâton de sa mère qui était devenu la base de son arc. Judianne avait pris l'Épée des Oubliés et avait fait reforger le bouclier pour un faire des pièces de son amure. Quand à Séphorine, elle avait retravaillé la Lame Glaciale pour en faire une lame de faux, elle avait récolté les yeux des cadavres margonites, et avait tanné ce qui resté du cuir dans les débris de sa maison et caché le tout dans le coffre. Le crépuscule s'éveillait; il était temps de tout assembler. 
Empoignant sa faux elle dit: 
    • Tu seras les Yeux des Oubliés, le souvenir du massacre d'une famille de héros oubliés, et l'instrument de ma vengeance. 

 
Devant elle se dressait le Palace du Cyclone, entouré des reines jumelles Dahlah et Nahlah. Une fois de plus la voix des aïeux d'Istan guiderait sa faux dans le combat. Comme un murmure dans son esprit, elle ne serait jamais seul... 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Nov 2009 - 12:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jam
Officier
Officier

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2007
Messages: 364
Localisation: Bordeaux
Masculin
Prophecies: Oui
Factions: Oui
Nightfall: Oui
Eye of the North: Oui
Personnage IG (dans le jeu): Angelipha Sardonis / Jam
Point(s): 369
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam 28 Nov 2009 - 12:33    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

super Okay  

très épique, et tu as bien retranscrit l'esprit du jeu je trouve
_________________
Va où je vais, viens quand je t'appelle, et les légions squelettiques des morts seront à toi.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Séphorine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Nov 2009 - 12:35    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

Pour les lieux et les noms des monuments merci Wiki...
Pas évident par contre de retranscrire les attaques...


Revenir en haut
aahkron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Nov 2009 - 15:10    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

C'est intéressant de voir comment on s'attache à nos persos, la vie qu'on leur donne, l'histoire qu'on leur écrit.
Chacun à sa manière, mais j'ai l'impression qu'on aura aucun mal à faire le lien entre tout nos personnages pour décrire leur rencontre et l'aboutissement pour l'intégration dans la guilde.
Bien sûr le noyau (le jeu lui même) fourni tout les outils: environnements, éléments du jeu etc... Mais j'ai la sensation qu'on pourrait sans aucun mal finir pas tous écrire sur les évenements dans la guilde quand chacun aura fini de raconter son histoire personnelle.

Du coup, je propose pour la suite (quand chacun le souhaite après la fin de ses récits) d'écrire un manuscrit virtuel dédié à la guilde qui pourrait faire le lien avec GW2. "Sin Archaes"

PS: si t'es ok pour qu'on utilise ta création patwon ?!


Revenir en haut
Séphorine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Nov 2009 - 01:36    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

Pour info, Dzalana se trouve au nord-est du bastion de Dzagonur (voir cartographie de l'édition boite de NF, c'est une zone inexplorable).
Les Twin Queens sont les statuts que l'on voit sur l'archipel de Mehtani, une au nord-est et l'autre au sud-ouest du Palace du Cyclone (on y trouve un sanctuaire de résurection).
L'age de Khayet est déduit de celui de l'histoire du manuel (édition boite de NF) par rapport au évènements et à l'age que je donne à Sépho.
Seul change l'arrivée des margonites... Je voulais montrer que le complot visant à éveiller le Crépuscule venait bien avant la maturité de Varesh. Mais au final que les parents de Sépho et de Calice (Calice D Astarian = reroll El) ont tout sacrifié pour le retarder.

Quand à ses soeurs se sont des rerolls (Judiane guerrière et Yemaya rodeuse) donc naturellement intégrées à l'histoire.
Ses parents,... beaucoup inspiré d'une multitude de personnages de Bleach auxquels je suis attaché... Sinien est ma monette dans Aion créer pour éviter à Aahkron de ramer autant que moi au début. Et Quiris signifie la lance en romain.

Voilà... je vous promet une suite... Séraphin devrait faire son entrée... il est très déroutant ;p

Merci Jam pour ton enthousiasme et la motivation que tu nous transmets. Okay


Revenir en haut
Tsimmy
Maître de Guilde
Maître de Guilde

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2007
Messages: 1 807
Localisation: Rhône-Alpes
Masculin
Prophecies: Oui
Factions: Oui
Nightfall: Oui
Eye of the North: Oui
Personnage IG (dans le jeu): Tsimmy Blooddrinker
Point(s): 1 887
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2009 - 02:34    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

> Aahkron : pas de soucis ^^. Imaginer une story sur la rencontre de nos persos, ça fait de belles perspectives ^^.
_________________

Tirailleur SinA (2)
Nominé SinA (1)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Jam
Officier
Officier

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2007
Messages: 364
Localisation: Bordeaux
Masculin
Prophecies: Oui
Factions: Oui
Nightfall: Oui
Eye of the North: Oui
Personnage IG (dans le jeu): Angelipha Sardonis / Jam
Point(s): 369
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2009 - 14:34    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

Sachez qu'on vous prépare une petite surprise afin de canaliser toute cette motivation. Ce n'est qu'un début !  Razz
_________________
Va où je vais, viens quand je t'appelle, et les légions squelettiques des morts seront à toi.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
aahkron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Nov 2009 - 20:54    Sujet du message: Le sang des héros Répondre en citant

bon j'ai posté ma suite dans la rubrique "présentation" à Aahkron pour ceux que ça intérresse.

à bientôt !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:17    Sujet du message: Le sang des héros

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sin Archaes Index du Forum -> La Bibliothèque -> Histoires diverses Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com